Philippe Starck

La routes est un monde qui a sa propre logique, sa propre couleur, sa propre odeur et sa propre émotion…Odeur d’huile mécanique chaude, odeur de cuir, de vinyle, d’oxyde de carbonne, d’essence. C’est aussi une couleur…une multitude de gris colorés…

Philippe Stark, mars 2012